Le petit journal

Pitons, cirques et remparts, Mafate

par | Sep 4, 2017 | Bio-diversité, Mafate, Parc National, UNESCO | 0 commentaires

Ce matin, j’ai envie de vous parler de Mafate, LE cirque du Parc National de La Réunion accessible uniquement à pied!

A pied…mais ça veut dire qu’il n’y a pas de route? Comment faire si je veux juste avoir un aperçu du cirque??? Et il y a des gens qui vivent là-bas? Mais comment ils font? J’ose poser la question, il y a internet?!…Je vous passe les multiples interrogations autour du mythique cirque de Mafate!

Oui, accessible uniquement à pied, cela veut bien dire qu’il n’y a pas de route, mais des sentiers, des dizaines de sentiers qui traversent le cirque en toutes parts et nous permettent, avec un oeil averti, d’accéder, un peu aux secrets de Mafate. La vie dans Mafate s’organise autour d’ilets (prononcer « ilètes »), les villages perchés de Mafate dans lesquels se sont installés les mafatais, La Nouvelle pour le plus grand, Marla, Cayenne, Roche Plate, les Orangers, Ilet à Malheur etc. La vie dans Mafate se fait au rythme du soleil gran matin, celui qui nous réchauffe, nous illumine, au rythme de la rosée qui nous offre un réveil vivifiant avant les grosses chaleurs de la journée, au son des coqs qui accompagnent notre mise en route. Pour les plus traditionnels, le riz chauffé est prêt dans la cuisine au feu de bois. Les radios démarrent leur chant quotidien, Radio Freedom ou Bob Marley nous accompagneront lorsque le soleil aura atteint son zénith!

Mafate, c’est aussi bien sûr un environnement naturel exceptionnel, unique, dominé par le Piton des Neiges, le Gros Morne, la Roche Ecrite, le Maïdo et le Grand Bénare. Cirques et remparts, oui Mafate est encerclé de remparts majestueux. Après des années, je ne me lasse pas d’admirer ces crêtes qui dessinent notre paysage chaque jour.

Marcher les yeux au ciel? C’est une option dans Mafate, mais cela peut aussi être risqué! Les sentiers escarpés demandent un peu d’attention, et pas seulement pour éviter les chutes. J’aime découvrir ou retrouver chaque fois cette végétation si typique de ce cirque, de ce climat à la fois doux (nous sommes moins haut qu’à Cilaos par exemple) et rude en plein hiver, ces filaos qui nous offrent une ombre bienvenue, ses goyaviers en saison (tiens, voici un autre sujet que j’aborderai avec vous dans un prochain article), ses fougères, cette rivière des galets, ses cascades, ses bassins. Il n’est pas exagéré de dire que tout cela crée un paysage spectaculaire. L’endémisme dans Mafate est élevé et l’occasion nous est rarement donnée aujourd’hui d’explorer des environnements naturels tellement riches d’espèces endémiques.

Tout simplement, le cirque de Mafate est un lieu de nature préservée, exubérante, luxuriante, le lieu idéal pour déconnecter (oui il y a internet mais faisons un effort, déconnexion pendant 2 jours, c’est tellement bon!!!) et se reconnecter, respirer, ressentir, méditer pour les plus zens, Mafate est le cirque des sons, de la lumière, le royaume de la  nature réunionnaise, je vous en reparlerai souvent, mais j’espère surtout vous accompagner dans cet endroit magique, j’ai encore tellement de choses à vous raconter.

Nar trouv’

0 commentaires